Terminal de paiement : trouvez la solution qu’il vous faut !

fonctionnellement terminal de paiement

Aujourd’hui, pour tous les commerçants, en Belgique comme ailleurs, un terminal de paiement est un outil indispensable pour faciliter les transactions financières avec la clientèle. C’est un gain en temps qui se matérialise financièrement, sans négliger que ce moyen de paiement sécurisé et fiable a permis de mettre les commerçants à l’abri des faux-billets.

Mais compte tenu de la pluralité des marques présentes sur le marché et surtout des différents modèles existants, il peut être difficile de savoir quel terminal de paiement choisir pour optimiser son activité. Aussi, cet article se présente comme un guide, un conseil qui vous permettra d’y voir plus clair au milieu des modèles de terminaux de paiement, leurs particularités et leurs avantages.

⇒ OBTENEZ JUSQU’À 5 DEVIS GRATUITEMENT & SANS ENGAGEMENT

C’est quoi un terminal de paiement ?

Dispositif électronique constitué d’un boîtier, d’un écran, d’un clavier, d’une imprimante intégrée, d’un lecteur de carte et sur d’autres modèles, d’un capteur Nfc pour un paiement sans contact, le terminal de paiement est un appareil électronique aujourd’hui prisé par de nombreux commerçants pour réaliser les transactions financières avec leurs clientèles ou faire des achats sans recourir à la monnaie physique ou monnaie fiduciaire.

Qu’on le désigne par « lecteur de carte bancaire », « appareil CB », « terminal carte bancaire », on désigne au final la même réalité : un moyen de paiement par carte bancaire. Le terminal de paiement peut donc être défini comme un appareil électronique permettant un paiement digitalisé et sécurisé par carte bancaire. Avec l’avancée technologique, certains modèles intègrent à cette fonction initiale, la possibilité d’accepter des cartes « tickets de restaurant », le paiement multiple, les cartes bancaires étrangères ou encore la possibilité de connecter un lecteur chèque au terminal du commerçant.

C’est donc une solution de paiement pratique, mis à la disposition des commerçants pour leur faciliter la tâche au quotidien dans leurs différentes transactions.

A qui est destiné le terminal de paiement ?

yomani terminal de paiement

Avant toute chose, il faudra rappeler le type d’utilisateur en droit de disposer d’un terminal de paiement. Même si cet appareil peut être acquis par n’importe quel particulier, il ne pourra pas s’en servir. Il est spécifiquement destiné aux commerçants, aux taxis et certains indépendants (ambulants, médecins, etc).

Pour s’en servir, il est nécessaire de disposer d’un contrat de domiciliation bancaire avec sa banque afin de faciliter le transit de transactions stockées dans l’appareil vers les serveurs bancaires et le compte bancaire du propriétaire. C’est ce contrat qui lui donne droit à un compte bancaire professionnel et qui permettra d’accepter les paiements des clients. Ainsi, marchands, petits commerçants, autoentrepreneurs sont les premiers bénéficiaires de ce dispositif de paiement.

⇒ COMPARER LES OFFRES RAPIDEMENT

Comment choisir un terminal de paiement selon son activité ?

Il existe différents types de terminaux. Si en l’occurrence on peut parler simplement de terminal fixe ou de terminal mobile, cette différence ne suffit pas pour faire le choix. Parmi les critères à retenir pour choisir un lecteur de carte bancaire adapté à son activité, il y a les conditions d’encaissement.

Les déplacements

Si votre activité vous exige de vous déplacer vers le client pour encaisser le paiement, il sera plus simple d’opter pour un lecteur sans-fil. Certains terminaux sont conçus pour permettre au client d’insérer sa carte bancaire, à défaut de lui permettre d’insérer son code confidentiel en toute discrétion.

Moyen de communication avec les banques

Un autre critère pour choisir son terminal de paiement par carte est le moyen de communication avec les banques traditionnelles. Le choix se fera entre une ligne téléphonique, une connexion Internet ou une connexion 3G/GPRS.

Le TPE par ligne téléphonique nécessite un réseau téléphonique commuté pour fonctionner. Il faut donc se rassurer que le bâtiment dans lequel son activité est logée en dispose. Il faudra donc souscrire à un abonnement Internet haut débit. Le transfert de données entre le commerçant et la banque se fait via un câble RJ45 ou câble Ethernet.

Si cette solution ne lui semble pas convenable, il lui reste d’utiliser un TPE 3G fonctionnant grâce à une connexion sans-fil. Son terminal devra donc être équipé d’une carte SIM. L’avantage avec ce type de terminal de paiement qui fonctionne avec un SIM, c’est que son installation est facile et on peut accepter les cartes n’importe où.

La valeur des transactions

Un autre critère pour choisir un terminal de paiement, c’est la valeur des transactions. Il faut savoir qu’il y a un seuil des transactions au-delà duquel une demande d’autorisation est émise par le lecteur de carte bancaire. Cela dure quelques secondes en général.

La gamme de terminaux de paiement

Autre chose pour finir, ce sont les autres fonctionnalités du terminal. En dehors de l’encaissement de vente, il y a une gamme de terminaux qui donnent un accès à l’historique des ventes, à un plus grand nombre de transactions, à la gestion complète de la facture… Il existe en tout cas des terminaux différents. Et c’est seulement en fonction du besoin de chacun qu’il faut choisir celui qui convient à son activité.

⇒ OBTENEZ JUSQU’À 5 DEVIS GRATUITEMENT & SANS ENGAGEMENT

Les différents types de terminaux de paiements

Paiement électronique via smartphone

Terminaux de paiement fixes

On désigne par terminal de paiement fixe la gamme de terminaux qui ont besoin d’être branchés à une prise électrique en permanence.

L’encaissement ne peut donc se faire qu’au comptoir. Dans ce registre, on retrouve le terminal fixe en IP et le terminal fixe en Rtc.

Le premier nécessite une connexion internet pour être en contact avec les serveurs des différentes banques. Le second quant à lui, pour fonctionner, a besoin d’une ligne téléphonique.

Terminaux de paiement mobiles

Ceux-ci se distinguent des autres par le fait que le commerçant peut encaisser à l’endroit où le client se trouve, c’est-à-dire qu’il peut se déplacer avec son lecteur.

Le terminal mobile est conçu pour une utilisation aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cet équipement est particulièrement adapté aux besoins des propriétaires de bars, de restaurants, etc. Le terminal Gsm, comme on l’appelle, aussi offre une mobilité totale à son utilisateur.

On retrouve dans cette gamme le terminal 3G et le terminal GPRS. Ces derniers ont besoin d’un réseau gprs ou GSM-2G pour fonctionner, tandis que les premiers peuvent, en plus de ces différents réseaux, fonctionner en 3G ou en EDGE.

Ces deux types de terminaux ne sont pas les seuls qui existent sur le marché. On peut y retrouver aussi des terminaux portables. Un terminal portable est fait pour une utilisation dans une zone couverte par le réseau Wifi. Il peut aussi fonctionner grâce à un réseau Bluetooth ou une liaison infrarouge.

Prix d’un terminal de paiement

Paiement sans contact: vos transactions sont 100% sécurisées

Le nombre de paiement par carte bancaire en Belgique est en augmentation. Par conséquent, les commerçants sont de plus en plus nombreux à formuler le vœu de disposer de ce type de moyen de paiement. Il faut savoir qu’il est possible d’acheter ou de louer un terminal de paiement.

Si l’idée d’en acheter peut rencontrer une réticence due au coût de l’investissement, il ne faut pas y renoncer, parce qu’il existe aujourd’hui des possibilités de louer un terminal de paiement. Mais il faut déjà évaluer le coût à l’achat et la location pour déterminer la meilleure option.

Prix pour l’achat d’un terminal de paiement

Le prix d’achat d’un terminal de paiement varie le plus souvent en fonction de la marque et du type de terminal. Toutefois, il faut compter entre 400 et 700€ H.T pour en acquérir.

À cette somme, il faudra prévoir par an entre 100 et 120 € supplémentaire hors taxe pour souscrire à un contrat de maintenance. Il s’agit du prix pour un modèle comptoir de base.

Pour celui qui sollicite un équipement professionnel, il lui faudra débourser en moyenne 800 euros et 900€ pour un modèle mobile. Les frais supplémentaires ou frais d’entretien permettent en effet qu’en cas de problème, un technicien puisse intervenir pour paramétrer à nouveau l’appareil. S’il s’agit d’une panne, suivant les termes du contrat, il est possible de procéder au remplacement temporaire du terminal.

Prix pour la location d’un terminal de paiement

À défaut d’acheter un terminal de paiement, il est possible d’en louer un sur la durée (longue ou courte durée). Cependant, il est évident que plus la durée de location est longue, moins coûteront les frais de location. Chez certains fournisseurs, il n’est pas nécessaire de souscrire à un abonnement. Toutefois, il est possible que des frais de maintenance, sans être obligatoires non plus, soient inclus dans le contrat.

Pour une estimation chiffrée des coûts de location d’un terminal de paiement, ces frais peuvent être estimés à 20-50€ pour une journée. Pour une semaine, ils se situent entre 70 et 100€. Or, une location de 4 à 6 mois sera chiffrée entre 450 et 600€. Pour avoir une idée plus précise, il est possible de demander et d’obtenir différents devis chez plusieurs fournisseurs.

Mais que ce soit à l’achat comme à la location, il est impératif de souscrire à un contrat d’acceptation monétique auprès de la banque. Ce contrat porte sur les montants des commissions prélevées par la banque d’une part et d’autre part sur celui du seuil de la transaction qu’il est possible d’effectuer. Il y a un plafond qu’il n’est pas possible de dépasser sans demande d’autorisation préalable.

⇒ DEMANDE DE DEVIS GRATUITE & SANS ENGAGEMENT

Les grandes marques de terminaux de paiement en Belgique

Compte tenu du fait qu’il existe une multitude de fournisseurs, afin d’avoir la meilleure offre, il est possible de solliciter plusieurs devis et de les comparer. C’est d’ailleurs toujours nécessaire afin de trouver la solution qui vous convient le mieux !

Worldline

Worldline est une société française spécialisée dans les paiements électroniques. Ses débuts dans le traitement des transactions de cartes de paiement remontent aux années 1970.

En Europe, c’est l’une des références en matière de transaction bancaire digitale et sécurisée. Les principaux produits de cette entreprise sont les terminaux de paiement et services commerçants, les traitements des transactions, Mobilité et service web transactionnel.

En matière de terminaux de paiement, cette entreprise en conçoit deux types : l’un avec présence d’un commerçant, l’autre sans présence d’un commerçant.

SumUp

SumUp est une autre société spécialisée dans le paiement mobile. Elle est basée au Royaume-Uni, principalement à Londres.

Le tout premier produit de SumUp a été lancé en 2012. Mais aujourd’hui, sa renommée dans ce domaine est incontestable. Son lecteur de carte EMV, capable de lire différents types de cartes de paiement, dont les cartes à bande magnétique, à puce, à RFID/NFC, est son principal produit.

L’avantage de son terminal de paiement sans contact (NFC), c’est que le lecteur de carte se connecte automatiquement à un smartphone (ou tablette) sous Android ou iOS ou via Bluetooth, pour vérifier le paiement sur Internet. Chez le concepteur, on retrouvera aussi le TPE 3G qui fonctionne sans application.

Ingenico

Comme les deux précédents, cette entreprise fondée en France en 1980 doit elle aussi sa réputation à plusieurs solutions de paiement. Son premier terminal carte à piste/ carte à puce est conçu en 1984.

Aujourd’hui, Ingenico fait partie des leaders mondiaux avec ses terminaux de paiement sécurisés, ses solutions d’acquisition EMV, ses solutions de paiement sans contact, etc.

Au nombre de sa clientèle, on ne compte pas que les banques ou la grande distribution, mais aussi les petits commerçants qui apprécient le Tpe Ingenico. Ingenico s’est désormais aussi spécialisée dans les solutions de Retail Omnicanal.

Comment fonctionne un terminal de paiement ?

Parler du fonctionnement d’un terminal de paiement, c’est nécessairement décrire les différentes étapes de paiement que voici :

  • Le commerçant saisit le montant sur le TPE ;
  • Le client insère sa carte bancaire dans le terminal ;
  • Après vérification de la CB, il apparaît sur l’écran du terminal une demande de code confidentiel ;
  • Le client insère et valide son code confidentiel ;
  • Le TPE envoie à la banque du commerçant une demande d’autorisation ;
  • Retour de la réponse à la demande sur le TPE :
  • La transaction est terminée et l’appareil procède à l’impression de 2 tickets (un pour le client, l’autre pour le commerçant) ;
  • À la fin de sa journée, le commerçant procède à la télécollecte, c’est-à-dire au virement de son argent stockée dans le TPE vers la banque. Ce virement passe par la passerelle monétique qui s’assure non seulement d’une bonne transmission des données, mais aussi de la sécurité de l’argent.

Les avantages d’avoir un terminal de paiement

Paiement sans contact : utiliser votre carte bancaire sans l'insérer dans l'appareil

Un terminal de paiement offre plusieurs avantages aux commerçants.

  • C’est un moyen de paiement fiable, une garantie de paiement (une solution contre les chèques sans provision et les faux-billets) ;
  • Une solution de paiement adaptée à son temps (de moins en moins de clients ont des liquidités sur eux, par conséquent le commerçant doit s’adapter) ;
  • C’est un moyen de faciliter la gestion commerciale ainsi que la comptabilité ;
  • Un terminal mobile en l’occurrence est l’outil dont doit se doter n’importe quel auto-entrepreneur mobile, etc.

Si vous êtes commerçant ou tout professionnel dont l’activité requiert l’utilisation d’un terminal de paiement, vous pouvez nous contacter pour avoir un devis gratuitement.

Comme vous l’aurez remarqué, Il s’agit d’un outil indispensable et qui répond aux besoins des clients de notre temps. Un terminal de paiement vous permettra non seulement de faciliter votre activité au quotidien, mais aussi d’en tirer un bénéficie commercial important. « Le temps, n’est-t-il pas de l’argent » ?